Hermassi Souhail Entraînement avec élastique



En somme le travail élastique va permettre de mettre plus de tension sur les structures musculaires lorsqu’elles sont fortes, et beaucoup moins lorsque leur bras de levier est faible (généralement lorsque l’articulation est la plus fléchie).L’autre aspect important, la nécessité de l’élastique de reprendre sa longueur initiale ce qui permettra de travailler de façon efficace la force musculaire excentrique (lorsque le muscle s’étire et se contracte simultanément) qui je vous le rappelle est le travail le plus générateur de courbatures, et de risque de blessures. Cet aspect permettra également de pouvoir travailler à pleine vitesse. En effet la puissance musculaire est le produit d’une masse qu’on accélère: P = M x A. On doit accélérer une certaine masse pour lui donner une certaine vitesse / puissance. En agissant de la sorte, on crée une inertie de la masse en question. Paradoxalement plus on cherche à accélérer une charge, plus le corps se prépare à la phase retour du mouvement (excentrique) et se protège grâce à une diminution volontaire de la force exercée par le cerveau. Les élastiques permettent de ralentir l’accélération de votre barre, de vos haltères ou de votre corps, et donc d’augmenter vos capacités d’accélération, sans programmer un « hyper-contrôle » de la phase excentrique. Lors de la phase excentrique les élastiques provoquent un recrutement musculaire plus important, ce qui est très important puisque cela génère la mise en réserve d’énergie élastique musculaire pouvant être utilisée immédiatement lors de la répétition suivante.Hermassi Souhail

source